Témoignages

Imprégnez-vous de ces histoires vraies, touchantes et inspirantes de personnes qui ont surmonté des épreuves, un pas à la fois.

  • Devenue monoparenale en août, haut et bas de la séparations, s'occuper seule des 3 enfants en travaillant à temps plein. En décembre on me change de lieu de travail pour 2 semaines, le temps de mieux organiser les choses qu'on m'a dit... Mon employeur m'a dénigré et rabaisser devant les clients et les employés en me disant que mon transfert avait pour but de me "ramasser". En lui parlant en privé et en essayant de régler la situation ça a empiré. Il m'a agressé physiquement. La police et la CSST ne m'ont pas aidé. Je subis de la violence psychologique de la part de mon ex. Je me suis fracturé la cheville en janvier. J'ai un suivi étroit avec une paychothérapeute. J'ai du me battre pour avoir un suivi car même l'hôpital psychiatrique n'a pas voulu m'aider... Je vis un choc post-traumatique. Crise d'anxiété, nausées, maux de tête, perte de poids, cauchemars... Je veux m'en sortir. S'en viennent une bataille à coup d'avocat contre le père de mon enfant et une médiation aux normes du travail. Sans compter qu'un jour, je vais devoir recommencer à travailler... Comment y arriver???
    Julie Desjardins
  • Quand j'ai appris le diagnostic de trouble de personnalité limite... Ça a été un soulagement... et un fardeau à la fois. L'apaisement de savoir pourquoi j'allais si mal depuis tant d'années. Depuis l'enfance même. Comprendre le pourquoi du comment. Et puis, est venu le poids de l'étiquette. Faire le tri entre qui je suis, ce que je voulais être, et comment les gens me percevaient. Surtout les intervenants en relation d'aide. Nous avons un système de santé parfois difficile et distant. Les ressources ne pleuvent pas en régions et nombre de médecins m'ont catégoriser suite à mon diagnostic. Dans une classe «pas d'classe». Ce sont des travailleurs sociaux et des thérapeutes certifiés qui m'ont aidé à arrêter de traîner mon passé comme un boulet, et à ne pas anticiper l'avenir avec les ombres de ce passé. Ils m'ont aidé à apprendre qui j'étais vraiment. Avec mes forces, mes faiblesses. À connaître mes limites et à me respecter. Avec leur aide, j'ai réalisé ce qu'aucune drogue, qu'aucun amour toxique, et qu'aucun bonheur illusoire ne pouvait m'apporter: Je compte. Depuis, j'ai entrepris des études en relation d'aide, afin de moi aussi, donner à mon prochain. Guider, éveiller, guider. J'aimerais parler au nom de tous ceux qui un jour, se sont fait aider à se révéler tels qu'ils étaient grâce à un intervenant: peut-être que vous ne verrez, ni saurez jamais le bien dont vous avez permis l'existence dans nos vies. Mais sachez que chacun de nos gestes entraînent une série de répercussions sur l'univers qui nous entoure, et celles-ci... elles peuvent changer le monde.
    Johanie Vendette